U.S.E

 

ifoot

Petite histoire des Sucriers.
avec l'aide de Messieurs Maurice Hincelin,Maurice Coqui,Jean Pillard, Jean Perrard, Yves Pintat, François Verpillot

 

"L'histoire pourrait commencer par "il était une fois..."

C’est en effet en 1924 que le club de football voit le jour sous le nom de UAE - Union Athlétique Eclaronnaise grâce l’impulsion de deux hommes : Monsieur LEGARDEUR et Monsieur Georges MABILLE.
Au début l’UAE aurait évolué quelques temps sur un stade situé à la Tuilerie (route du Der) mais très vite l’équipe de lUAE joua sur le stade situé derrière l’usine d’Ocrerie le long du canal de Wassy. Cette usine qui fabriquait des produits pour les peintres était la propriété de la SA Bourgogne-Champagne dont le directeur était Monsieur Legardeur.
Ensuite il semble que l’UAE sous l’impulsion de Noël et Laurent VIRY soit devenue l’Union Allichamps Eclaron avec un terrain de jeu situé à Allichamps près de l’écluse du canal de Wassy.

En 1938 suite à un différent entre les deux communes Eclaron revient sur ses terres et évolue sur un stade situé à la Baronnie (emplacement actuel de station de traitements des eaux). L’UAE utilisera ce stade jusqu’en 1942.


A cette époque le gouvernement de Vichy « suggère » aux communes françaises de se doter d’équipements sportifs. Cette suggestion permet l’expropriation de terrains agricoles et la construction du stade actuel. C’est aussi à cette époque que naît l’USEA avec comme dirigeants messieurs Maurice GUILLEE, HUBERT, Georges PIONNIER, Marc VERPILLOT.
Sous l’appellation d’Union Sportive Eclaron Allichamps, les joueurs vont remporter la Coupe des Vallées, en 1946, contre Ancerville, sur le terrain de Wassy.

En 1967 le bourg se met à rêver d'une montée en Division d'Honneur.

Ce jour de gloire, Marc Verpillot (secrétaire du club), Michel Marin (Maire d'Eclaron) et tout un peuple vont le vivre un dimanche de juin 1967. La montée en Division d'Honneur se joue entre Langrois et Eclaronnais. Devant 600 spectateurs, les deux équipes se rendent coup pour coup.
La suite ?
On la retrouve dans les archives de La Haute-Marne Libérée.
"Perrin tire un coup franc des 25 mètres. La balle arrive dans un paquet de joueurs d'où surgit Pintat monté à l'attaque. La tête de ce dernier est irrésistible."
L'USEA mène 1-0 et ne sera jamais rejoint. Les Sucriers sont en DH. Les petits poucets parmi les grands.

En 1971 l’inimaginable arrive : L'USEA accède au Championnat de France Amateur

Cette année là, le Championnat de DH était très serré et le club faisait partie des candidats à la montée. L’USEA disputait sa dernière rencontre de la saison sur la pelouse de Bayel. Après avoir été menés 2-0, l’USEA revient au score et ce match nul propulse le club en CFA (qui fait office de Division 3). Le club cher à Marc Verpillot va côtoyer l'élite.
Le baptême du feu est spectaculaire. Les Eclaronnais s'en vont battre Abbeville (0-2) lors de la première journée. Le match suivant, près de 2 000 spectateurs réservent un accueil triomphal à leurs petits protégés. Contre l'équipe réserve de Lille, la défaite est malheureusement au rendez-vous (0-l). Face aux équipes "B" du Stade de Reims, du Red Star et de Valenciennes, les Eclaronnais souffrent. II se forgent pourtant une inébranlable réputation en donnant une correction à l'équipe première du Havre (3-0).
Dans les colonnes de France Football, les Eclaronnais sont qualifiés de "petits poucets".
La France du foot apprend à découvrir Eclaron, petite commune parmi tant d'autres.
Le Havre sourit aux Eclaronnais. Partis à 5 h du matin pour jouer dans l’après-midi, les Haut Marnais font une nouvelle fois parler d'eux en décrochant un match nul au Havre (2-2).
Ce résultat n'est pas suffisant. L'USEA retrouve la DH.

En 1980, le club monte en Division 4 et intègre le Groupe Est.

A la lutte avec Vendeuvre-sur-Barse, les Eclaronnais décrochent le maintien.

La saison 1981-1982 voit les Eclaronnais intégrer le Groupe Centre et jouent notamment face à Chalon-sur-Saône où évolue Jean-Pierre Adams, l’homme qui constitua la fameuse "garde noire" de l'équipe de France en compagnie de Marius Trésor. Malgré quelques exploits, les Eclaronnais sont condamnés à la descente et retrouvent, la Division d’Honneur.

Depuis, l'US Eclaron Allichamps (devenue l'US Eclaron-Valcourt et au 01/07/2013 Union Sportive Eclaron) a trouvé son bonheur dans le maintien avec toujours en arrière pensée une nouvelle montée en CFA…

 

"Ici, les joueurs viennent pour donner, pas pour recevoir. Ils jouent dans un club qui a une histoire. Avant chaque match, dans leurs têtes, les joueurs se disent qu’ils sont des petits. Une fois lâchés sur le terrain ils font tout pour prouver le contraire". (Yves Pintat)

 

Ils sont passés par Eclaron

Si la fidélité est une vertu Eclaronnaise, certains joueurs passés par l'US Eclaron-Allichamps ont fait les beaux jours de grands clubs.
Bragard de naissance, Gérard Becker, présent lors de l’épopée Eclaronnaise en CFA (Division 3), a ensuite rejoint l'élite en évoluant à Nancy et à Lyon.
Alain Rampant, formé à l'ERC Bragard, a également évolué sous les couleurs de l'US Eclaron Allichamps avant de rejoindre, entre autres, les clubs de Saint-Dizier (COSD), Limoges. Caen et Sedan.
Après avoir évolué avec l’équipe première de l'USEA de 1963 a 1970, James Doyen est devenu en 1997 Entraineur Technique National et a notamment été charge de la préparation physique des arbitres de la FIFA lors du Mondial 1998 avant de s'attacher depuis au développement du Futsal en France.
Laurent Quinzeling a, quant à lui, fait les beaux jours de Louhans Cuiseaux en division 2 dans les années 80-90.

 

Photos anciennes, Articles de presse, Manifestations