La déviation

 

 

Déviation de Valcourt-Eclaron : travaux imminents

Mathieu Vacon
Journal de la Haute Marne
Publié le 11 février 2004

Le tracé de la déviation entre Valcourt et Eclaron a été dévoilé lundi. Quelques 7,6 km de voies nouvelles, dont la plupart à travers bois, sont prévus pour désengorger le trafic dans le nord du département.

Objectif 2010. Sept ans pour construire une voie annexe reliant Valcourt et Eclaron, dans le nord du département. Le tracé a été révélé lundi, à la salle des fêtes d’Eclaron.

La déviation proposera une alternative à la D 384, sur l’axe entre Saint-Dizier et Troyes. Elle traversera des zones boisées et sera reliée à la D 185 et à la D 24 (voir la carte). Premières étapes du chantier, entamées dès cette année : la réalisation d’un rond-point sur la commune de Valcourt, la reconstruction du tablier du pont sur le canal d’amenée du Der, et le démarrage des travaux du giratoire faisant la jonction avec la D 185.

L’actuelle D 2, qui franchit la côte des Bourguignons, proposera trois voies, dont deux dans le sens ascendant. Le reste du parcours sera en deux fois une voie. Deux autres giratoires sortiront de terre : un à Eclaron, l’autre sur la D 24, près d’Humbécourt. Les objectifs de ces travaux sont de désengorger le trafic abondant, et de réduire le nombre d’accidents.

Quelques 28 millions d’euros.

A terme, l’ouvrage s’étendra sur 7,6 km. Mille cent hectares de terrain sont concernés, dont 30 consommés par la déviation. La moitié de la superficie globale concerne des exploitations agricoles, l’autre des espaces boisés humides. Le respect de l’environnement a donc été pris en compte. Des passages facilitant le transit des batraciens seront aménagés. Des caissons végétalisables et des fascines seront installés. Les sites dits sensibles, comme les bassins de la distillerie d’Eclaron, seront restaurés. La volonté de préserver la faune et la flore est affichée.

Engagé dès l’année 2000, le projet de déviation a été déclaré d’utilité publique en mai 2001. Le financement de l’aménagement s’élève à 28 millions d’euros. Le coût est partagé entre le département et la région.

Mathieu Vacon

 

 

 

SAMEDI 9 JUILLET 2011

 

od   od
   
15 heures 12 minutes : Dernier poids-lourd !!!!!!
od   od
Premier poids-lourd sortant de la déviation (sens Saint-Dizier - Troyes)
Premier poids-lourd utilisant la déviation (sens Troyes - Saint-Dizier)